Webdocs

Histoire approximative

(to be continued)

Apparu au milieu des années 2000, le webdocumentaire s’est construit sur la volonté de journalistes et de producteurs audiovisuels de dépasser les formats traditionnels de la diffusion télévisuelle ou de la presse écrite pour investir le net en exploitant au mieux ses possibilités et ses caractéristiques.

La création de ces objets coïncidait également avec une période de crise des médias traditionnels – en particulier la presse écrite –, amenant naturellement des auteurs et journalistes à investir de nouveaux espaces de publication.

Dans les années 2000, la démocratisation de l’accès à internet a également fait émerger une possibilité de réponse à la convergence des médias (complémentarité, multi-écran).

Le web des années 2000/2005 (web 2.0) est également marqué par l’émergence de l’auteur individuel (blogs, youtube).

Si les premiers projets (La Cité des mortes, Voyage au bout du charbon, Gaza Sderot. La vie malgré tout ou Prison Valley. L’industrie de la prison ont acquis un statut d’œuvres pionnières, le regard rétrospectif est délicat. Ces objets ont vieilli ; du fait d’une certaine obsolescence technique (flash) mais aussi d’une envie d’expérimentation affirmée produisant parfois des résultats moyens.

Wikipedia définit le webdocumentaire comme une œuvre produite et diffusée sur le web qui a comme caractéristiques :

C’est un dispositif de médiation en ligne de l’information, une œuvre interactive à la frontière entre reportage d’enquête et documentaire qui peut impliquer :