Figures

En introduction du projet du premier semestre de 2e année, un rapide panthéon arbitraire de pionniers et défricheurs, personnalités ayant marqué l’évolution de l’informatique, des médias numériques et de leur pensée critique.

Ada Lovelace

1815 – 1852

Pionnière de l’informatique, Ada Lovelace est une des nombreuses femmes qui ont marqué son essort – et marquent encore son actualité. Voir la frise chronologique de la présence des femmes dans l’informatique réalisée à l’occasion de l’exposition Computer Grrrls. Avec Charles Babbage, elle co-conçut la Machine analytique, un des tous premiers proto-ordinateurs, et écrivit le premier algorithme de programmation de l'histoire.

Norbert Wiener

1894 – 1964

Mathématicien états-unien, théoricien et chercheur en mathématiques, il est principalement connu comme le père fondateur de la cybernétique, introduisant en science la notion de feedback (rétroaction), qui a des implications dans les domaines de l'ingénierie, des contrôles de système, de l'informatique, de la biologie, la psychologie, la philosophie, l'organisation de la société [et même en design]. La cybernétique, « étude des mécanismes d'information dans les systèmes complexes » a également nourri un vaste imaginaire populaire, faisant notamment émerger la figure du cyborg, et s’étendant à l’ensemble des cultures numériques, ou cybercultures.

Grace Hopper

1906 – 1992

Grace Hopper est une informaticienne et officier de la marine états-unienne. Elle est la conceptrice du premier compilateur en 1951 et du langage informatique Cobol en 1959, premier langage dont la syntaxe se rapproche davantage de l’anglais que du « langage machine », donnant naissance aux langages dits “de haut niveau” que l’on connaît aujourd’hui. Elle fait partie des grandes figures féminines qui ont marqué l’évolution de l’informatique.

Vera Molnár

1924 – …

Artiste française d’origine hongroise, elle est une pionnière de l'art numérique et de l'art algorithmique. C’est également l'une des premières femmes à utiliser des ordinateurs dans sa pratique artistique. Si sa pratique picturale peut être assimilée au courant de l’abstraction géométrique, elle introduit dans ses algorithmes/protocoles une part d’entropie et de désordre qui caractérise sa production et en fait la richesse. Son œuvre foisonnante est une référence pour un grand nombre d’artistes des nouveaux médias contemporains.

Muriel Cooper

1925 - 1994

Muriel Cooper est une pionnière du design interactif, chercheuse et enseignante dans le Visible Language Workshop au sein du MIT. Elle fut parmi les premier·es graphistes convaincus de l’importance du numérique dans le champ du design, et chercha d’emblée à introduire un haut degré d’exigence visuelle dans la présentation des données affichées et animées, notamment à l’écran. Précurseure dans l’application du numérique aux problématiques de visualisation de données, elle fut également l’autrice d’identités visuelles (MIT Press) et de mises en page (Learning from Las Vegas).

Douglas Engelbart

1925 – 2013

Ingénieur états-unien, inventeur et pionnier de l'informatique, Douglas Engelbart est célèbre pour avoir inventé la souris, pour ses travaux sur le développement de l'interface homme-machine et pour avoir développé l’hypertexte, les réseaux informatiques et les premières interfaces graphiques (GUI). Dans sa Mother of All Demos, le 9 décembre 1968 il donne une visio-conférence dans laquelle il annonce et montre pour la première fois ce qui allait devenir le paradigme de nos ordinateurs contemporains : un système multimédia doté d’un clavier, d’une souris et d’une interface graphique à fenêtres, accessible et contrôlable à distance.

Ted Nelson

1937 – …

Theodor Nelson est un sociologue américain, pionnier de l'histoire des technologies de l'information. Il est considéré comme l'inventeur du terme hypertexte en 1965. Développant les hypothèses élaborées par Vanevar Bush (notamment dans son article As We May Think ou Paul Otlet, il imagina le projet Xanadu, système d'information permettant le partage instantané et universel de données informatiques. Ce système, jamais complètement développé, fut rattrapé et dépassé par le Web, mais en fut un précurseur et un inspirateur.

Stewart Brand

1938 – …

Personnage fondamental des cultures numériques, de l’évolution de l’informatique et de sa présence dans nos vies. Depuis la fin des années soixante, il a construit et promu les mythes de l'informatique avec le Whole Earth Catalog, le magazine Wired ou le système de conférences électroniques du WELL et ses communautés virtuelles. « Toujours là au bon moment, Stewart Brand est le point d'intersection d'univers hétérogènes. Il amène le LSD dans les laboratoires du Stanford Research Institute, et introduit la micro-informatique dans l'univers pastoral des hippies... » (Dominique Cardon, extrait de la préface de Aux sources de l'utopie numérique). En bonus : écouter l’émission de Xavier de La Porte, De la contre-culture à la cyberculture.

Donna Haraway

1944 – …

Donna J. Haraway est professeure à UCSC. Elle est l'autrice de plusieurs livres sur la biologie et le féminisme et l'une des pionnières du cyberféminisme. Elle est à l'origine du concept de connaissance située (prise de conscience de sa situation de savant et du « lieu d'où l’on parle » afin d'atteindre une plus grande objectivité). En 1985, elle publie Le Manifeste cyborg dans lequel elle emploie la métaphore du cyborg comme métaphore afin de déconstruire les binarismes de maîtrise / manque de maîtrise du corps, objet / sujet, nature / culture. Essai postmoderne majeur, il est un plaidoyer pour l’hybridité, l’altérité, la fluidité identitaire et la critique de l’essentialisme – et nullement pour un quelconque transhumanisme technologique…

« La technologie n'est pas neutre. Nous sommes à l'intérieur de ce que nous produisons, et c'est à l'intérieur de nous. Nous vivons dans un monde de connexions - et il est important de savoir lesquelles se font et se défont. » — Manifeste Cyborg

John Perry Barlow

1947 – 2018

Poète, essayiste, militant libertarien, John Perry Barlow fut également parolier des Grateful Dead, ainsi qu'un des membres fondateurs de Electronic Frontier Foundation et de Freedom of the Press Foundation. Il est connu pour sa Déclaration d'indépendance du cyberespace, un texte écrit pour protester contre une loi de censure du gouvernement états-unien. Ce texte lyrique (halluciné?) signale combien les pionniers du cyberespace (issus à la fois des contre-cultures hippies, des universités et entrepreneurs de la Silicon Valley) avaient foi dans un espace de libertés fondamentales, que l’avènement des plateformes a bien mise à mal.

Richard Stallman

1953 – …

Richard Matthew Stallman, ou rms est un programmeur et militant du logiciel libre. Initiateur du mouvement du logiciel libre, il lance en 1983 le projet GNU et la licence publique générale GNU. Il a popularisé le terme anglais copyleft. Il décrit en ces termes sa philosophie : « Je puis expliquer la base philosophique du logiciel libre en trois mots : liberté, égalité, fraternité. Liberté, parce que les utilisateurs sont libres. Égalité, parce qu’ils disposent tous des mêmes libertés. Fraternité, parce que nous encourageons chacun à coopérer dans la communauté. »

Susan Kare

1954 – …

Susan Kare est une graphiste états-unienne. Elle a créé de nombreux éléments d'interface et des polices de caractères pour la série d'ordinateurs Apple Macintosh dans les années 1980 avant de devenir directrice artistique chez NeXT, puis de travailler pour Microsoft et IBM et plus récemment pour Pinterest ou Facebook. Ses icônes, composées sur une grille de pixels et construites avec la précision d'une mosaïque, font partie d’une iconographie fondatrice de la pratique du design numérique. Lire sur Index Graphic.

Tim Berners-Lee

1955 – …

(Sir) Timothy Berners-Lee est un informaticien britannique, principal inventeur du World Wide Web au tournant des années 1990, alors employé du CERN. Il préside le World Wide Web Consortium, organisme qu'il a fondé et qui préside aux destinées des langages et technologies du web. Avec Robert Cailliau, il fut l'inventeur du HTML, du protocole HTTP et de l’URL, trois éléments fondamentaux du Web décrits en novembre 1990 dans un document intitulé « WorldWideWeb : Proposition pour un projet hypertexte ». Il porte aujourd’hui un regard critique sur l’évolution du Web et reste une voix forte (bien que peu audible) au service d’un web ouvert, « au service de toute l'humanité ».

Brewster Kahle

1960 – …

Brewster Kahle est un documentaliste états-unien, ingénieur informatique, entrepreneur et défenseur de l'accès universel à la connaissance. En 1996 il a co-fondé la compagnie Alexa (nommée en référence à la Bibliothèque d’Alexandrie), dédiée au développement d’une navigation web avancée qui s'améliorerait continuellement sur la base des données générées par ses utilisateurs. La technologie développée était à la fois un outil statistique et un moteur d’indexation du web. À la suite de la vente d’Alexa à Amazon, il crée Internet Archive, consacré à l’archivage du Web mais également bibliothèque numérique libre. Ayant dédié son énergie à la préservation de la connaissance humaine et l'accessibilité des collections à tous, Brewster Kahle est rentré en 2012 au Internet Hall of Fame.

Lev Manovich

1960 – …

Lev Manovich est l’auteur de livres sur la culture numérique et les nouveaux médias, et professeur d'informatique à la City University of New York. Ses recherches et enseignements portent sur les humanités numériques, l'informatique sociale, l'art et la théorie des nouveaux médias, et les software studies. Son livre *Le Language des Nouveaux Médias, aborde de nombreux aspects culturels des logiciels, du traitement de texte aux programmes de montage vidéo et jusqu’aux jeux vidéo, s'intéressant à la culture visuelle et en particulier à l'image en mouvement.

Lawrence Lessig

1961 – …

Lawrence Lessig est un juriste états-unien, professeur de droit à l’université de Harvard où il a fondé le Center for Internet and Society. Spécialiste de droit constitutionnel et de droit de la propriété intellectuelle, il est un défenseur réputé de la liberté sur Internet. Il est fondateur et président du conseil d'administration de l'organisation Creative Commons. Il est l'auteur en 2000 d'un article qui fait référence dans le milieu technocritique Code is law, dans lequel il énonce l'idée que le cyberespace constitue une réelle menace pour les libertés.

Kenneth Goldsmith

1961 – …

Kenneth Goldsmith est un poète New-Yorkais. Ex-directeur artistique, ex-sculpteur, ex-artiste, ex-poète, « aujourd’hui écrivain », Kenneth Goldsmith milite pour une écriture du plagiat, de la copie et de la retranscription. Il est principalement connu pour avoir créé le site d’archivage de l’avant-garde artistique et littéraire UbuWeb et pour son travail sur l’incréativité comme pratique créative. Son travail, ses œuvres et ses textes explorent les transformations radicales qu’offrent le numérique et internet sur notre appréhension de la littérature et de la création.

Julian Assange

1971 – …

Julian Assange est un journaliste, informaticien, cybermilitant et lanceur d'alerte australien. Il est surtout connu en tant que fondateur, rédacteur en chef et porte-parole de WikiLeaks (qui publie des documents classifiés, les leaks, provenant de sources anonymes). À la suite des révélations de WikiLeaks sur la manière dont les États-Unis et leurs alliés mènent la guerre en Irak et en Afghanistan, Julian Assange est incarcéré depuis 2019 au Royaume-Uni dans l’attente d’une procédure d’extradition demandée par les États-Unis, inculpé pour « espionnage ».

James Bridle

1980 – …

James Bridle est un artiste, écrivain et éditeur basé à Londres. Bridle est à l'origine du terme New Aesthetic ; qui « traite des façons dont le monde numérique, en réseau, s'immisce dans le monde physique, hors ligne ». Le terme désigne l'apparition croissante du langage visuel de la technologie numérique et de l'internet dans le monde physique, le mélange du virtuel et du physique, « de nouvelles façons de voir le monde, un écho de la société, de la technologie, de la politique et des personnes qui les coproduisent ». Un tumblr est toujours actif, où sont recensées des images relevant de ces questionnements.

Edward Snowden

1983 –

Edward Snowden est un lanceur d'alerte états-unien. Informaticien, ancien employé de la CIA et de la NSA, il a révélé l'existence de plusieurs programmes de surveillance de masse américains et britanniques. Il a rendu publiques des informations top-secrètes de la NSA concernant la captation des métadonnées des appels téléphoniques et des connexions Internet aux États-Unis, et des programmes de surveillance du gouvernements américain et britannique. À la suite de ses révélations il fut inculpé par le gouvernement américain sous les chefs d’accusation d’espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux. Exilé en Russie, il est une voix forte de la lutte contre la surveillance en ligne.

Aaron Swartz

1986 – 2013

Informaticien, essayiste, militant politique et hacktiviste états-unien, il consacra sa vie à la défense de la culture libre et du libre accès au savoir. Impliqué dans des projets aussi divers et majeurs que le format RSS, Wikipedia, Reddit ou les licences Creative Commons, il mit fin à ses jours à l’âge de 26 ans, impliqué dans un procès lié au téléchargement de millions d’articles scientifiques du MIT. Les éditions B42 ont publié « Celui qui pourrait changer le monde », compilant ses écrits. Le documentaire The Internet’s Own Boy, consacré à sa vie est librement visible en ligne.