Une visite du web

03/2022

Les coiffeurs sont des blagueurs, faudra tif’hair. Graphic Design in the Post-Digital Age (Le design graphique à l'ère post-numérique) examine les défis et les opportunités liés à l'essor du code créatif au sein d'une communauté croissante de designers qui choisissent de fabriquer leurs propres outils de design.

02/2022

Pour En finir avec L'ART INVISIBLE de Scott McCloud, en vidéo par Bédémancie ou en texte par L.L. de Mars. Écouter Blueprints for a Blackout, le podcast d’Andy Moor sur Echobox Radio. La revue Ballast publie Déborder le désespoir, d’Arnaud Maïsetti mais surtout QUE FAIRE ?, une série importante autour de l’élection présidentielle. Chataigne est un chef d'orchestre logiciel, une machine modulaire pour les arts numériques.

01/2022

En savoir plus sur Les Français qui n'ont pas inventé Internet. Pour faire du webdesign responsable, consulter la checklist du (web)designer accessible. Selon Gonzai, les 100 plus belles affiches de festivals français de 2021. En trois minutes, une Introduction à une étude comparée des couvertures du livre de poche. Loup Cellard publie la revue Tèque qui s’intéresse à la vie des technologies et à nos vies avec elles (au programme : Liquider l’utilisateur, Mes années TikTok, Politique du scroll, Un monde inexplicable, Facebook n’apprend jamais rien). Just D.A.N.C.E. with your AR clothes. aesthetics.fandom.com est une encyclopédie des esthétiques “online” et “offline”, dédiée à l'identification, l'observation et la documentation des tendances et “schémas visuels” les plus obscurs. Côté typo, ne pas manquer l’expérience Plakato des néerlandais d’Underware. L’écosystème des NFT est un désastre absolu doublée d’une une escroquerie à tous les niveaux. Pour une analyse beaucoup plus complète et complexe, ainsi qu’une mise en perspective des NFTs au sein des mécanismes qui les romeuvent et les sous-tendent on se tournera vers Dan Olson et son documentaire Line Goes Up – The Problem With NFTs. Plutôt que plonger tête baissée dans le non-sens cryptobro, on se réjouira du regain d’intérêt pour le web 1 qu’a permis l’émergence du buzzword web3, notamment Make Free Stuff ou From the Philosophy of the Open to the Ideology of the User-Friendly. Quelques arguments complémentaires dans une liste de lectures à propos du “Web3”.

12/2021

Peut-on remplacer Darmanin par un bouquet de persil, Macron par de petites pelures de clémentines ou la 5G par le point G ? Pour Graphê, Frank Adebiaye a écrit sur l’alphabet pan-nigérian d’Hermann Zapf. Pour le catalogue de la Biennale internationale de design graphique de Chaumont 2021, Anthony Masure se demande comment ouvrir le livre. On trouve en ligne des numérisations haute définition d’un vieux livre imprimé. Lucette a le plus bel accent de Marseille – et Zeste a mis des tas de nouveaux caractères sur Use & modify. Votre dose quotidienne de modernisme suisse sera assurée en vous plongeant dans les archives de Typographische Monatsblätter. Radio Glaces est un projet de Pali Meursault et Thomas Tilly – le site et l’identité graphique du projet ont été développés par Rémi Pollio. La Library of Congress accueille entre autres trésors les photographies de constructions vernaculaires états-uniennes de John Margolies. Cita press un éditeur indépendant féministe qui publie des livres en libre accès écrits par des femmes. L’enseignante, militante féministe et essayiste, bell hooks est décédée ce 15 décembre 2021 ; la revue Ballast lui avait consacré un abécédaire (on peut télécharger son Feminisms is for everybody). Les Chemins de la philosophie ont consacré une série à l’exploration de la pensée de Donna Haraway, plutôt cyborg que déesse. À la recherche de l’empagement idéal, les lois secrètes de l’harmonie d’une page

18/11/2021

Le studio londonien Spin, à l’origine de la remarquable maison d’éditions Unit editions (parfaite pour les cadeaux de Noël ; ne manquez pas les monographies consacrées aux designers Vaughan Oliver, Herb Lubalin, Paula Scher ou Matt Pyke, aka Universal Everything. Quelques patriarches du graphisme ont de beaux sites web, faits à la main, avec simplicité et délicatesse, notamment Karel Martens ou Vincent Perrottet. Le studio Spassky Fischer est à l’origine des identités toutes en linéales immenses, aplats de couleurs, et images décadrées du Mucem, du Mac-Val ou du CAPC ; faites-vous votre opinion. Thomas Petitjean, membre fondateur de Spassky Fischer faisait partie de l’équipe qui a réalisé la précédente identité visuelle de l’école. Andréas nous signale (merci) le studio australien U-P, et je vous signale les joviaux néerlandais d’Experimental Jetset. Parmi les studios français orientés “numérique”, évidemment Chevalvert mais aussi Upian, à l’origine de projets aussi variés et de bonne facture que AOC, L’équipe, Streetpress et de nombreuses productions documentaires. On termine avec une note webfolk grâce à l’inénarrable Kicks Condor (plongez dans l’indieweb ; vous n’en reviendrez pas). Essayez-vous à mmm.page (« Des sites web simples et faciles à créer, qui vous ressemblent. »), et have fun with les constraint.systems de Grant Custer. J’oubliais ! L’ami Greg Cadars l’a tout simplement qualifié de « The ultimate portfolio website », visitez enzomari.com !

10/10/2021

Conifer permet d’archiver des pages web et leur interactivité. Abrüpt édite des livres et des antilivres de poétique politique. Everyone is an entrepreneur, nobody is safe est le sous-titre d’Entreprecariat, un livre de Silvio Lorusso. Daniel Eatock ! Elodie Boyer, directrice des éditions Non Standard était l’invitée du cycle Réalités économiques du Signe / Centre national du graphisme pour parler du plaisir et de l’argent. Les expériences web et les productions artistiques en ligne de Leander Herzog sont fascinantes, bien qu’il se soit lancé dans le marché des NFT. Garage.digital est une plateforme russe dédiée à la diffusion et à la production d’œuvres numériques, avec un intérêt fort pour l’univers du jeu vidéo. La revue fmr ouvre ses pages à toute publication de textes courts sans distinction de genre, de thème ni de forme, sans filtre éditorial et sans appareil (graphique, technique, commercial, critique) superflu.

19/02/2021

Vous pouvez écouter une forêt. Des chiens vous expliquent internet. Internet Archive sauvegarde les gifs. Enfreindre ou absoudre ? Plongez dans les méandres de la conjugaison française.

22/01/2021

Une fonte variable pour un climat variable, mais aussi des fontes génératives. Un script pour InDesign transforme les footnotes en sidenotes, mais l’on n’imagine pas combien les marginalia et leur balisage HTML peut poser de questions. En typographie, le diable est dans les détails.

Situer le numérique dans la complexité dramatique des enjeux environementaux est utile. Cliquez ici pour “bien imprimer”.

Il se passe des tas de trucs dans l’ordinateur d’Elliot et Cory Arcangel propose une compétition de surf, the classic way From Amazon to Piratebay. Savez-vous qu’il y a de la vie sur Mars ? David Bowie le savait et nous a dit qu’elle était arrivée sur Terre.

Il faut explorer Letteform Archive, notamment parce qu’elle permet de découvrir les coulisses d’Emigre.

Google Chrome is Bad, et vous n’imaginez pas combien…. Andreas Gysin prouve que l’ascii art is not dead, vraiment même pas mort.

12/11/2020

Le domaine public est vaste ; il a même un calendrier de l’avent.

Dirk Koy étudie des formes animées. Raphaël Bastide propose des formes empathiques et la biennale de design d’Istanbul essaie de revisiter l’empathie : Designs for more than one pendant qu’en Nouvelle-Zélande, Anne Galloway se pose la question d’un design non humano-centré.

CSS est bizarre (et c’est important). Les couleurs ont des noms. Nicolas Nova examine nos usages des smartphones et explore le futur à travers le design.

On peut se perde dans les archives musicales du sombre et de l’expérimental. Outre son travail de microenquêtes sur l’écriture dans l’espace public au sein de Scriptopolis et le sublime livre qui en est tiré, Jérôme Denis met des cassettes dans sa boombox, des pièces dans le jukebox et chaque vendredi, propose un disque pour la nuit.

Entre la Loi de programmation de la recherche, adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale et la proposition de loi « Sécurité globale » examinée bientôt, la dérive autoritaire du gouvernement augure de sombres jours. Oups… ai-je le droit d’écrire ça ici ?

« Les seins condensent cette injonction enracinée de la disponibilité corporelle. Ils doivent être suffisamment visibles pour remplir leur rôle d’appât sexuel mais pas trop, pour demeurer les objets privés de ceux à qui ils sont destinés. » nous dit Camille Froidevaux-Metterie.

Il faut sans doute que je lise Ruined By Design un livre de Mike Monteiro sous-titré « How Designers Destroyed the World and What We Can Do to Fix It ».

Naître queux, mordre les poussières ou partir en courants avec les ironèmes de Lady Dada aka Étienne Candel. Il faut faire feu de toute loi. Quand on veut que tout change, on appelle le feu.

Les 103 numéros d’OASE (Journal for architecture) sont disponibles en pdf et Karel Martens a un site web. Remarque, Bonnefrite et Vincent Perrottet aussi.

12/10/2020

Le Cyberespace est indépendant. Presque.

Philippe de Jonckheere est le responsable du désordre mais aussi l’auteur de son plan. Le cyberespace est une ZAD.

Dans un monde de texte, on peut se perdre tout autant qu’avec une carte de Jodi.

Le web est d’une beauté stupéfiante et garde la trace de l’avant-garde, mais flotte-t-il ?. L’art y a trouvé un nouvel espace et Raphaël Bastide fait des trucs pendant la quarantaine. Aussi, on peut imprimer le web avant qu’il ne s’arrête.

Il s’y écrit en permanence le plus grand projet de partage de la connaissance jamais produit par l’humanité. La Bibliothèque de Babel existe – elle possède des archivistes capables de remonter le temps, usant de manicules, qui pointent du doigt. On peut dessiner ensemble ou se balader en forêt.

En cherchant la quadrature du cercle on peut trouver celle du net.

Lire chaque jour Éric Chevillard. Écouter François Bon. Ironèmisez. Tous les lundis, lundi matin, le mardi, Mediapart, le mercredi AOC, tous les jours, Les jours et le vendredi, c'est le Bordel.

On y trouve quantité de listes, de caractères, de fontes ou –last but not list– de graphistes, designers ou architectes.

Avec Rafaël Rozendaal, parfois rien ne se passe, parfois, c’est beaucoup mieux que ça et si on le touche, il n’arrête pas d’essayer de tomber.

On y trouve des fondus de fontes, qui dissertent avec érudition et passion de la création de caractères et de leurs usages. N. B. : le twitter typographique est redoutablement actif.

On peut y lire des livres entiers et des antilivres, parfois photocopiés parfois consacrés au design, d’autres fois aux sorcières. À ce propos, il s’y écrit la documentation d’un design féministe qui dessine des caractères ou a façonné l’histoire de notre discipline ou ont façonné l’histoire tout court. Comme dans beaucoup d’endroits du web, dans quelques écoles d’art, des voix se lèvent aussi pour dénoncer violences et discriminations.

On peut y binger autre chose que des séries netflix, kiffer sa race comprendre comment le code a changé ou mettre les couilles sur la table. Prenez du LSD et, par les temps qui courent, mangez de la méthode scientifique. Allumez la radio et ne dessinez pas de pénis.

Le Code y fait la loi mais aussi de la musique et du rythme. On peut y écouter plus de 17.400 enregistrements d’Alan Lomax, au moins 200.000 78 tours, la playlist magique d’ambiance jeune sans compter les six heures pour aller Everywhere At The End Of Time.

Nous sommes des humains du capitalisme tardif qui espérons qu’il est encore temps.